Création d’un espace naturel sensible sur le site de la Cour du Roi

En 2020, la Commune a candidaté à l’appel à manifestation d’intérêt du Conseil départemental de l’Yonne pour la création d’un Espace naturel sensible (ENS) sur le site de la Cour du Roi. Le dossier a été accueilli favorablement et une convention d’accompagnement signée. Cette démarche vise à préserver le site et à sensibiliser le public au enjeux de la biodiversité.

Espace naturel sensible
Le 7 mai 2022, une réunion publique organisée sur le site de la Cour du Roi était l’occasion de s’informer sur les enjeux de préservation du patrimoine naturel.

À la fin de l’année 2020, la Commune avait candidaté à l’appel à manifestation d’intérêt du Conseil départemental de l’Yonne relatif à la création d’Espaces naturels sensibles (ENS) locaux. Les ENS sont des espaces naturels présentant un fort intérêt naturaliste (faune, flore et/ou habitats naturels, géotopes) et/ou paysagers. Depuis la loi du 18 juillet 1985, la politique de préservation des ENS est en effet confiée aux départements. Le Département de l’Yonne s’est ainsi doté d’un programme sur les ENS, qui mise sur le développement des partenariats avec les collectivités locales impliquées dans la préservation d’espaces naturels par la mise en place d’une démarche de labellisation de sites ENS. Cette démarche vise à développer une action complémentaire entre les acteurs publics locaux agissant en faveur de la préservation de la biodiversité et de la sensibilisation et de l’accueil du public.

Châtel-Censoir avait soumis un dossier ayant pour ambition de faire labeliser le site de la Cour du Roi : il s’agit d’un périmètre de 12,5 hectares (dont un tiers appartenant à la Commune) composé de pelouses sèches présentant un intérêt floristique et faunistique majeur qu’il est proposé de préserver et de valoriser – le site étant aujourd’hui en danger d’enfrichement. Le Département a accueilli très favorablement le dossier de la Commune et une convention d’accompagnement vers l’intégration du site de la Cour du Roi au réseau des ENS de l’Yonne a été signée le 27 décembre 2021 entre le Président du Conseil départemental et le Maire de la Commune. Cette convention prévoit en particulier d’aide à la maîtrise foncière du périmètre. Le Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne (CENB) est associé à ce projet.

La Commune est engagée pour protéger la richesse du site en orchidées et en autres espèces floristiques

Le site est composé principalement de pelouses calcaires mésophiles à méso-xérophiles sur des calcaires durs du Jurassique. Les conditions d’exposition, de sols squelettiques et drainants, ralentissent l’évolution naturelle vers des successions végétales forestières à tendance thermophile ou des milieux de transition tels que les fourrés à Pruneliers beaucoup moins riches en termes de diversité biologique (floristique et faunistique).

La Commune a d’ores et déjà réalisé un travail d’inventaire, en particulier sur la richesse du site en Orchidées, 16 espèces ayant été identifiées sur ce site : Anacamptis Morio, Anacamptis pyramidalis, Cephalenthera damasonium, Ophrys fuciflora, Ophrys insectifera, Ophrys aranifera, Neotina ustulata, etc. D’autres espèces floristiques à enjeu, propre aux pelouses thermophiles, peuvent bien sûr être présentes. Une synthèse bibliographique devra être effectuée et des inventaires complémentaires devront être réalisés, en partenariat avec le CENB. Au niveau faunistique, plusieurs espèces protégées et/ou à enjeu peuvent également être présentes, au sein notamment des groupes suivants : oiseaux, papillons de jour et de nuit, orthoptères, herpétofaune, autres taxons d’arthropodes… Les pelouses présentes au sein du périmètre sont des habitats d’intérêt communautaire selon la directive européenne (92/43/CEE) dite « Habitat, Faune, Flore ». Certaines entités riches en orchidées sont même considérées comme prioritaires.

Espace naturel sensible
L’orchidée Ophris fuciflora (Ophrys bourdon) présente sur le site de la Cour du Roi.

Ce site s’inscrit dans la petite région naturelle de la vallée de l’Yonne et de la Cure. Les habitats de pelouses se concentrent essentiellement sur des coteaux exposés au sud, sur des pentes plus ou moins importantes façonnées par l’Yonne, la Cure ou leurs affluents au cours du quaternaire. Les pelouses de cette région naturelle constituent un axe majeur entre les sites pelousaires de l’Ouest et de l’Est de la France. La création d’un Espace Naturel Sensible serait complémentaire aux autres zonages environnementaux et de gestion existants, tels les sites Natura 2000 FR2600970 « Pelouses calcicoles et falaises des environs de Clamecy », FR2600974 « Pelouses, forêts calcicoles et chauves-souris du sud de l’Yonne » et les sites du Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne.

Plus globalement, les pelouses calcaires figurent parmi les habitats naturels les plus emblématiques et les plus représentatifs de la région Bourgogne-Franche Comté. Cette dernière a une responsabilité au rang national vis-à-vis de ces milieux : elle constitue un véritable carrefour entre les pelouses des cuestas du bassin parisien du nord-est de la France, les coteaux du couloir rhodanien et les pelouses du centre de la France. L’Yonne a un rôle particulier à jouer par sa situation géographique dans cette trame nationale et la Commune de Châtel-Censoir compte bien y contribuer. Les pelouses calcaires ont d’ailleurs été citées comme enjeux majeurs du département dans le Schéma Départemental des Espaces Naturels Sensibles.

Cependant, les pelouses présentes sur le site sont en voie d’enfrichement avec des secteurs en mauvais état de conservation, notamment dû à une absence d’entretien depuis des décennies. La labellisation en Espace Naturel Sensible, permettrait de pérenniser une gestion écologique du site favorisant les paramètres « d’ouverture », de lumière et de limitation de colonisation ligneuse nécessaire au maintien des pelouses calcaires présentes. D’autres habitats sont présents sur le site : les fourrés à Pruneliers et les milieux d’ourlets plus ou moins thermophiles, qui peuvent présenter localement des intérêts pour certaines espèces faunistique (Laineuse du Prunelier, la Lucine, le Sylvandre hélvète…) ; les forêts thermophiles comme les chênaies pubescentes, habitat déterminant pour les ZNIEFF en Bourgogne.

Espace naturel sensible
Balade du 7 mai 2022 à la découverte du site de la Cour du Roi avec, au premier plan, une orchidée Anacamptis pyramidal.

Des menaces avérées sur le site

Deux menaces principales ont été identifiées sur le site :

  • La fermeture du milieu par colonisation d’espèces ligneuses et la banalisation de la flore par phénomène d’ourlification (installation des milieux de transition post-pelouse beaucoup plus pauvre en diversité et qui entraîne une banalisation de la flore).
  • Présence de résineux qui peuvent jouer le rôle de semencier et envahir les pelouses du site petit à petit.

Ce patrimoine d’exception doit être entretenu pour être maintenu. Les pelouses calcaires souffrent un peu partout de l’abandon des pratiques agropastorales extensives et des usages traditionnels encore pratiqués au XIXème siècle et au début du XXème. Sans entretien, elles évoluent naturellement vers des friches où dominent le genévrier, les alisiers, les viornes, les épines noires ou le buis, puis des boisements. La menace d’embroussaillement lié à la déprise agricole est bien réelle et avérée sur certaines parties du site, notamment pour les unités plus mésophiles. Par ailleurs, ces milieux ouverts très riches en biodiversité permettent une bonne résilience face à des impacts potentiels (climatiques, anthropiques…). Résolument, la Commune souhaite stopper ce processus à l’issue inéluctable si aucune action n’est entreprise, et ce afin de préserver un patrimoine naturel d’exception. Mais d’autres raisons de préserver, gérer et maintenir en bon état de conservation les pelouses calcaires justifient encore plus ce projet :

  • La prévention du risque incendie. À l’heure où le changement climatique est avéré et dont les conséquences se font sentir à bien des égards (sécheresse, baisse de rendement agricole, augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, incendies…), le département de l’Yonne n’échappe pas à la tendance nationale. Le risque d’incendie est encore sous-estimé dans ce département alors que l’augmentation est palpable. Plusieurs événements le démontrent chaque été – ainsi, en 2020, ce sont 145 ha de végétation qui ont brûlé dans l’Yonne. Le maintien de zones ouvertes en contexte forestier, et dans le contexte particulier de ces sites, joue un vrai rôle de barrière anti-feu qui permet de ralentir la progression des flammes. Dans la mesure où, malheureusement, le risque de feux de forêt ne fera qu’augmenter au cours des prochaines années, la gestion de ces milieux ouverts peut contribuer à limiter le risque localement.
  • La préservation de la ressource en eau. Grâce à un entretien extensif, ces milieux peuvent être préservés et rester ouverts. Cet entretien permet de préserver la ressource en eau, en assurant une occupation du sol dans laquelle l’utilisation d’intrants chimiques est absente.

Le projet

  • La première étape consiste à déployer une maîtrise foncière ou d’usage sur les parcelles au sein du périmètre. La maîtrise foncière ou d’usage signifie que le périmètre peut être consolidé pour commencer les interventions.
  • Il s’agira ensuite de compléter les inventaires naturalistes, une fois qu’une entité cohérente de gestion sera maîtrisée et que le site sera labellisé ENS, afin de mieux cerner les enjeux écologiques du site.
  • Il conviendra aussi de travailler sur la faisabilité d’une gestion par éco-pâturage avec une phase de restauration d’une partie du site au préalable : coupe de résineux, coupe des fourrés.
  • En parallèle à ces interventions, le projet mettra en avant les autres patrimoines que le patrimoine naturel, notamment, le petit patrimoine bâti (exemples : murgers), la toponymie et l’historique des lieux.
  • Enfin, le projet permettra de développer la valorisation pédagogique du site.

Espèces naturelles identifiées sur le site : les orchidées

Anacamptis pyramidalOrchis pyramidalBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2010
Répertoriés aussi en 2020.
+ de 100 pieds
Anacamptis morioOrchis bouffonBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008
Répertoriés aussi en 2019 et 2020.
+ de 50 pieds
Cephalanthera damasoniumCephalanthère de Damas2008
Aussi en 2020 sans référence au CBNBP + de 20 pieds
Epipactis helleborineEpipactis à larges feuillesBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2015
3 pieds
Gymnadenia conopseaOrchis moucheronBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2010
aussi référencé en 2020
+ de 15 pieds
Himantoglossum hircinumOrchis boucBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2010.
aussi référencé en 2018 , 2019 , 2020 + de 30 pieds
Neottia nidus-avisNéotie nid d’oiseauBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008
3 pieds
Ophrys apiferaOphrys abeilleBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008
3 pieds
Ophrys apiferaOphrys abeilleBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008
aussi référencé en 2019 sur prairie de fauche
+ de 100 pieds en 2020

+ de 10 pieds prairie labourée
Ophrys fucifloraOphrys bourdonBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2010
aussi en 2019 et 2020 + de 5 pieds
Ophrys insectiferaOphrys moucheBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2010
aussi en 2018, 2019, 2020
+ de 10 pieds
Ophrys araniferaOphrys araignéeBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2020
par Michèle Mathieu, données non transmises au CBNBP
+ de 3 pieds
Orchis anthropophoraOrchis homme penduBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2010
aussi en 2019, 2020 + de 15 pieds
Orchis masculaOrchis mâleBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2020
par Michèle Mathieu, données non transmises au CBNBP
+ de 30 pieds
Orchis purpureaOrchis pourpreBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2019
aussi en 2020. + de 50 pieds
Plantanthera bifoliaPlatanthère à 2 feuillesBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008
aussi en 2019 et 2010 + de 15 pieds
Néotinea ustulataOrchis brûléBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBPNon encore référencé au CBNBP
En 2019 + de 10 pieds

Autres espèces naturelles identifiées sur le site

Anemone pulsatillaAnémone pulsatilleBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2011, 2015
Helleborus foetidusHellebore fétideBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2004, 2008, 2011, 2015, 2019
Ruscus aculeatusfragonBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2015
Juniperus communisGenévrier communBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP1999, 2004, 2008, 2011, 2015
Quercus pubescensChêne pubescentBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2008, 2010, 2011, 2019
Agrimonia eupatoriaAgrimoine eupatoireBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2004, 2010, 2011, 2015
Allium vinealeAil des vignes
Cornus masculaCornouiller mâleBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP1849, 1999, 2004, 2008, 2011, 2015
Globularia bisnagaricaGlobulaire ponctuéeBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP2004, 2008, 2010, 2011, 2015
Helianthenum appeninumHeliantheme des apenninsBénéficie d’un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d’agrément du CBNBP1849, 1857, 1873, 1978, 2004, 2008, 2011, 2015, 2019
Rubia peregrinaGarance voyageuse1999, 2004, 2008, 2015

Pour aller plus loin

ET AUSSI…

La bibliothèque/médiathèque

La bibliothèque a été vidée de ses livres et de ses étagères pour être repeinte par les agents de la commune après que l’ancien local de la Poste a été détruit, rendant à cette pièce une grande partie de sa majesté ! Un projet d’aménagement est en cours de réalisation, en s’appuyant…

Tiers lieu

Le projet de tiers lieu a vocation à offrir plus de services aux habitants de Châtel et des environs. Il confirme la vocation de bourg centre de notre village et vise à renforcer les activités existantes : le bar tabac PMU, la boulangerie-pâtisserie et le proximarché. À terme il accueillera…

La maison Champion

La « Maison Champion » date de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle. Edme Champion, figure historique de notre village, y est né. Malgré son caractère patrimonial, cette maison modeste était malheureusement à l’abandon. La nouvelle équipe municipale a décidé d’agir pour permettre de sauvegarder ce patrimoine, important…

Banc publics

En 2021, la commune a déposé un projet pour améliorer les mobilités douces dans Châtel, avec des interventions sur les bancs, la signalétique et le fleurissement. Le dossier a été retenu et est financé à 70 % par la Région. Un premier groupe d’habitants, d’élus et d’associations a travaillé pour…

Village du futur

A l’été 2020, l’équipe municipale de Châtel-Censoir a candidaté en lien avec le PETR à un Appel à projets lancé par la Région Bourgogne Franche Comté visant à sélectionner des villages souhaitant se lancer dans des projets de ruralité d’avenir : Village du Futur ! Châtel-Censoir a été le seul village de…

Assainissement

Le dossier de l’assainissement L’assainissement de l’eau de la commune (station d’épuration et réseau d’assainissement) est un dossier ouvert et refermé depuis plus de 20 ans. La Municipalité s’investit pleinement dans ce dossier urgent : le Préfet de l’Yonne a adressé en mai 2021 une mise en demeure de réaliser…

Retour haut de page
X